oparcollet
Enthusiast
Enthusiast

Compte rendu de la réunion du second VMUG

Une trentaine de personnes étaient réunies lors du second VMUG dans les locaux de VMware France situés à la Défense.

Après un bref message de bienvenue de Sylvain Siou Lionel Cavalliere Lionel nous a décrit les défis à relever par les DSI aujourd'hui et exposé la nécessité de recourir à une meilleure infrastructure pour satisfaire ces besoins.

Parmi les enjeux majeurs, celui du « provisionning », qui se traduit sur le terrain par le non respect des délais lors de la mise en œuvre des applications, très souvent déployées en silo multi tiers. Cela rend le système d'information résistant aux changements et difficile à administrer. L'architecture de déploiement idéale étant celle qui offre de manière native la haute disponibilité, la sécurité, et l'évolutivité pour toutes les applications, et ce avec le TCO le + faible.

D'ailleurs, particulièrement dans un contexte de déploiement d'architecture applicatives multi-tiers orientées services, les offres ne sont pas toujours très claires et très homogènes ; l'absorption des pics de charge ponctuels se traduit souvent par la nécessité de « surdimensionner » le système d'information. La réponse de VMware à ce problème consiste à délivrer au travers du VDC-OS, l'aptitude à fédérer l'ensemble des ressources internes du DataCenter («élasticité » du système d'information), mais aussi de pouvoir aussi recourir à des ressources externes pour faire de la capacité à la demande. C Un exemple d'utilisation démontré par British Telecom Services consiste à déplacer ses serveurs virtuels dans l'ensemble de ses datacenters sur les cinq continents en cohésion avec l'activité diurne de ses équipes techniques.

Un autre enjeu de l'approche doit être la capacité à couvrir le plus large spectre possible des OS du marché. VMware confirme son approche dans le domaine en étendant plus encore sa matrice de compatibilité, et les fonctionnalités natives de la future version de son hyperviseur « ESX Server », tout en assurant la continuité avec l'existant.

L'hyperviseur confirme ainsi sa position comme brique essentielle de l'architecture, permettant de briser les dépendances entre les applications et le matériel, en banalisant la plate forme serveur et la transformant en simple brique de contribution à des pools de ressources. L'approche va être dorénavant étendue aux ressources de stockage et réseaux, permettant ainsi de fédérer l'ensemble des ressources du datacenter au sein de pools étendus (vCompute, vStorage et vNetwork) mis à disposition des VMs, rassemblés sous la nomenclature « Infrastructure vServices ». Les services natifs fournis à toute application virtualisée (sans aucune modification) : Haute Disponibilité, Sécurité et Extensibilité font partie des « Application vServices ». Tout ces services seront accessibles au sein des Datacenters virtuels et entre ces mêmes Datacenters séparés géographiquement et ce quel que soit le lien.

Point sur la future version de VMware Infrastructure :

Elle est au stade de béta 2, et est actuellement testé par plus de 1500 comptes.

Les points ci-dessous font partie des fonctionnalités présentes dans cette version béta. ATTENTION, toutefois, certaines de ces dernières pourraient ne pas être retenues dans la version finale :

- Le serveur VirtualCenter (renommé vCenter) enfin disponible sous Linux

- Support étendu à 128 cœurs physiques et 512 GB de RAM par serveur physique,

- Support étendu à 8 vCPUs et 256 GB de RAM par VM,

- Les ressources CPU et mémoire seront modifiable à chaud (« plug and play ») dans les VMs

- Bande Passante LAN extensible jusqu'à 40 Gb/s pour les VMs

- Optimisation des I/O stockage au niveau des VMs : passage de 100K IOPS à 200K IOPS de la bande passante

- Un Cluster DRS pourra supporter 64 TB et 64 nœuds par cluster

- « Thin provisionning » logiciel sera intégré et pourra s'appuyer sur celui du hardware de stockage. Bien entendu, les alertes liées au remplissage trop important seront gérées.

- Support des Clones liés

- Apparition des Distributed Virtual Switches (DVS), switchs virtuels définis au niveau global (valable pour un datacenter)

- Support des PVLAN sera possible au sein de ces vSwitch

- Les statistiques d'utilisation réseaux seront persistantes en cas de migration « Vmotion » entre serveurs.

- Management pro-actif de la performance applicative (SLA) grâce à vCenter AppSpeed

- Disponibilité d'un nouvel outil de sauvegarde maison « vCenter Data Recovery » fait son apparition

- VMware Fault Tolerance: tolérance de panne au niveau des VMs. Une shadow VM totalement répliquée peut « prendre la main » immédiatement en cas de problème sur la première sans aucune perte d'instruction. L'overhead associé serait de -10% de performance pour la VM. Cette tolérance de panne ne sera possible qu'au sein d'une même ferme.

- vCenter Capacity IQ, outil d'analyse de tendance et de mise en place de scenarios pour maitriser l'évolution de l'utilisation des ressources : profilage de VM ...

- vCenter chargeback, outil de facturation au sein des datacenters virtuels

- Je ne reviens pas sur VMsafe ...

- VDI devient VMware View

Ensuite Alexandre Hugla nous a présenté le produit SRM et a effectué une démonstration « live » sur une plate-forme VDI.

Les remarques de l'assistance ont mis en évidence que le « failback » n'était pas encore implémenté, et que pour l'instant la protection ne couvre qu'un site vers un autre (pas de configuration étoile/cascade pour l'instant). Lionel a indiqué qu'un prochain update était planifié, implémentant le support des datastores NFS. Les éléments évoqués ci-dessus faisant déjà partie des roadmaps produits. A noter que le mode de licensing est à la CPU physique (dans les clusters tournant des VMs protégées) et que la solution se base sur une instance de Virtual Center par site.

Christian Chevalier à conclu cette rencontre en passant le message à l'ensemble des membres du VMUG de ne surtout pas hésiter à contacter l'équipe VMware France pour témoigner.

0 Kudos
1 Reply
Mousqueton
Contributor
Contributor

Merci Olivier pour ce compte-rendu, la présentation SRM est disponible à l'url suivante :

0 Kudos